Le besoin de s’éloigner de la ville: zoom sur Argenteuil

Claude Monet, Le Bateau-atelier, huile sur toile, 1874, 50x64cm, Kröller-Müller museum, Otterlo.  Source: Wikipedia. Licence: Réutilisation autorisée sans but commercial.

Claude Monet, Le Bateau-atelier, huile sur toile, 1874, 50x64cm, Kröller-Müller museum, Otterlo.
Source: Wikipedia. Licence: Réutilisation autorisée sans but commercial.

          Dans cet article il sera question du voyage dit « concret », c’est-à-dire le déplacement physique effectué par les membres de l’Impressionnisme pour chercher de nouvelles inspirations. En effet, les impressionnistes vont séjourner aux alentours de Paris afin de s’éloigner de l’effervescence de la capitale et trouver refuge dans des lieux tels que Argenteuil. Nous avons choisit de nous focaliser sur le cas d’Argenteuil et ce choix est loin d’être anodin puisque dans les années 1870 et 1880 les artistes vont y puiser une grande part de leur inspiration et vont y créer l’association des peintres impressionnistes  le 27 décembre 1873.
Claude Monet va par ailleurs s’installer à Argenteuil dès le mois de décembre 1871 pour y rester six ans. Sa maison sera un lieu de rencontre pour le groupe: Renoir, Manet, Degas, Cézanne, Caillebotte vont lui rendre visite et parfois peindre à ses côtés. Argenteuil occupe donc une place de choix au sein de la peinture impressionniste, ce qui est d’ailleurs visible dans les thématiques d’expositions comme « The impressionists at Argenteuil » où 52 toiles impressionnistes de qualités ont été exposées entre le 28 mai et le 20 août 2000 à la National Gallery of Art de Washington D.C.

Lire la suite

Peindre « sur le motif », une notion fondamentale pour les impressionnistes

Edouard Manet, Claude Monet peignant dans son atelier, huile sur toile, 1874, 50x64 cm, Neue Pinakothek, Munich. Source: Wikipédia. Licence: Réutilisation autorisée sans but commercial.

Edouard Manet, Claude Monet peignant dans son atelier, huile sur toile, 1874, 50×64 cm, Neue Pinakothek, Munich.
Source: Wikipédia. Licence: Réutilisation autorisée sans but commercial.

          C’est à partir de l’ouvrage de Thoédore Duret, Histoire des peintres impressionnistes (1939) et plus précisément la partie consacrée à « La grande innovation des impressionnistes: la peinture en plein air »,  que nous nous intéresserons à l’action de peindre « sur le motif ». Duret est un critique d’art influent qui va s’intéresser au Japonisme, thème que plus largement développé dans notre article précédent et va prendre la défense des impressionnistes.
Contrairement aux idées reçues, la pratique de peindre en plein air existait avant les impressionnistes puisque dès le 18ème siècle des peintres venus d’Europe arrivent à Rome et peignent en extérieur. Cependant le motif était capturé sur le moment uniquement afin d’en faire des esquisses. On pense par exemple à Corot et Courbet en France ou bien Constable en Angleterre où ces études étaient réalisées sur place pour aider à la réalisation de leurs véritables peintures, celles-ci étant terminées en atelier. C’est à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle avec l’arrivée en 1841 des tubes de peinture que les peintres vont pouvoir se déplacer plus aisément avec leur matériel et appliquer leurs couleurs plus aisément. Or, ce qui fait la particularité des peintres impressionnistes est de s’adonner systématiquement à la peinture en plein air : la beauté des couleurs et de la lumière se confondant avec le paysage est captée directement.

Lire la suite

Les estampes japonaises et l’impressionnisme, le cas de Claude Monet

Utagawa Hiroshige, À l'intérieur du sanctuaire Kameido Tenjin, estampe, 39x26 cm, 1856, musée de Brooklyn, New York.  Source: Wikipedia. Licence: Réutilisation autorisée sans but commercial

Utagawa Hiroshige, À l’intérieur du sanctuaire Kameido Tenjin, estampe, 39×26 cm, 1856, musée de Brooklyn, New York.
Source: Wikipedia. Licence: Réutilisation autorisée sans but commercial

          Nous avons abordé dans notre précédent article le « voyage » dans sa dimension conceptuelle, où le visiteur laissait vagabonder son esprit face au spectacle paisible des Nymphéas. Néanmoins, le terme du « voyage » peut aussi évoquer les influences étrangères par des pays comme le Japon dans les peintures impressionnistes. Ainsi, nous aborderons l’influences des estampes japonaises sur les impressionnistes et plus particulièrement dans les œuvres de Claude Monet. Sa fascination pour ces estampes est telle que l’on compte à la fin de sa vie un total de 231 estampes (cette collection a été intégralement léguée à l’Institut des Beaux-Arts par son fils Michel Monet).

          L’Extrême Orient et surtout le Japon vont être une source d’inspiration très riche pour les peintres européens. Cette influence artistique venue du Japon a débutée avec l’ouverture de Meiji (les échanges sont plus aisés et nombreux) mais c’est surtout lors des expositions universelles à Londres (1862) et Paris (1867, 1878 et 1889) que les peintres peuvent admirer les œuvres de ces artistes japonais. Certains pavillons y exposent des estampes d’artistes comme Hokusai, Utamaro ou encore Hiroshige, membres de l’Ukiyo-e.
Il faut également mentionner l’influence des collectionneurs comme Charles Baudelaire, Théodore Duret ou encore Félix Bracquemond, mais aussi le rôle des frères Goncourt qui publient en 1896 un ouvrage sur Hokusai et par là participent à la diffusion des œuvres de l’Ukiyoe.
Les œuvres d’art nippones vont ainsi se diffuser dans toute l’Europe. Les estampes japonaises vont amener les peintres puis les graveurs européens à appréhender la couleur, le format et la perspective (ou son absence) de façon renouvelée. Lire la suite

Le cycle des Nymphéas ou comment voyager avec l’esprit

Pierre-Auguste Renoir, Portrait de Claude Monet, huile sur toile, 85 x 60,5 cm, 1875, musée d'Orsay, Paris. Source: Wikipedia. Licence: réutilisation autorisée sans but commercial.

Pierre-Auguste Renoir, Portrait de Claude Monet, huile sur toile, 85 x 60,5 cm, 1875, musée d’Orsay, Paris.
Source: Wikipedia. Licence: réutilisation autorisée sans but commercial.

     Claude Monet (1840 -1926) est un peintre impressionniste français qui a joué un rôle primordial dans la formation de l’impressionnisme. D’ailleurs son œuvre Impression, soleil levant a donné son nom au mouvement. Il a peint de nombreux paysages et est à l’origine de tableaux célèbres dont la série des Nymphéas où nous traiterons ici de ce que l’on pourrait qualifier du « voyage imaginaire « . C’est-à-dire où Monet donne à voir un paysage presque onirique, sorte d’échappatoire au tumulte de la ville.

     Parlons tout d’abord de la série des Nymphéas. Monet a créé un jardin aquatique avec un étang à Giverny, où il plante entre autres des nénuphars toujours dans l’optique de capter les différentes variations de la lumière. Or en créant cet espace, Monet donne naissance à un paysage poétique, idyllique au caractère japonisant. Lire la suite