Van Gogh ou les profondeurs psychologiques du portrait

« Autoportrait », Vincent Van Gogh, 1889, 65 x 54, 5 cm
Collection du Musée d’Orsay, Paris
Source : Wikipedia, lien url, 25/04/15

Paris est véritablement le lieu de découvertes artistiques d’une importance cruciale pour Vincent Van Gogh. Arrivé dans la capitale française en mars 1886, il est alors au contact des influences de l’époque : c’est notamment là qu’il fait véritablement la rencontre des oeuvres impressionnistes, style qui marque durablement sa peinture. La connaissance du milieu artistique parisien permet véritablement à Van Gogh de renouveler et d’enrichir sa vision. Il rencontre notamment, par l’intermédiaire de son frère, presque tous les impressionnistes, en particulier Georges Seurat et Camille Pissaro, ainsi que Paul Gauguin. Sa rencontre avec les estampes japonaises, font acquérir à ses compositions davantage de liberté et d’aisance, tandis qu’il s’essaie à la technique de l’aplat coloré. Il est également initié aux théories nouvelles sur la lumière. Ainsi, exalté par la ferveur du climat artistique parisien, Van Gogh brûle les étapes de son renouvellement artistique grâce à la fréquentation des peintres les plus anticonformistes du moment. C’est notamment à ce moment que l’on peut repérer l’origine de son enquête sur les profondeurs psychologiques du portrait, avec son ami Toulouse-Lautrec, rencontré durant l’année 87.

Lire la suite

Publicités

Van Gogh et la série des nuits étoilées : vision dangereuse ou merveilleuse ?

"La nuit étoilée", Vincent Van Gogh, huile sur toile, 1889, 73 x 92 cm Collection Museum of Modern Art, New york  Source : Wikimedia Commons, 06/04/15

« La nuit étoilée », Vincent Van Gogh, huile sur toile, 1889, 73 x 92 cm
Collection Museum of Modern Art, New york
Source : Wikimedia Commons, lien url, 06/04/15

Nous allons nous intéresser ici à deux toiles très connues du célèbre peintre impressionniste néerlandais : la série des nuits étoilées. Van Gogh produit la première toile de cette série à l’automne 1888 : elle est connue sous le nom de « Nuit étoilée sur le Rhône ». Elle représente Arles, la nuit, ville où vivait le peintre durant cette période ( pour plus d’informations sur Van Gogh et Arles, lire cet article ). Le tableau a été peint sur les bords du Rhône. La position avantageuse qu’il a choisie pour réaliser son tableau lui a permis de capter les reflets de l’éclairage au gaz dans Arles sur l’eau bleue miroitante du Rhône, avec à droite les lueurs du quartier de Trinquetaille. La seconde toile de la série, intitulée simplement « La nuit étoilée » est peinte en mai 1889 dans le village de Saint-Remy-de-Provence. Le tableau représente ce que Van Gogh pouvait voir de la chambre qu’il occupait dans l’asile du monastère Saint-Paul-de-Mausole. La partie centrale du tableau représente le village de Saint-Rémy-de-Provence et les Alpilles apparaissent au loin à droite de la toile. Un cyprès apparait au premier plan dans la partie occidentale de la toile. Ces deux « nuits » font sans aucun doute parties des toiles les plus connues de l’artistes, mainte fois commentées et mainte fois reproduites. Mais ce qui nous intéresse ici c’est de comprendre pourquoi Van Gogh a-t-il tant tenu à représenter ces visions de nuits, se focalisant sur les effets de lumière des étoiles et de leur impact sur le paysage rural, à l’heure où ses contemporains se focalisaient sur l’agitation nocturne des villes. Y-a-t’il une vision, une signification particulière liée de façon générale à ces représentations ? Ou encore, en suivant une approche plus particulière, y-a-t’il une confrontation à effectuer entre les 2 toiles de Van Gogh, et sur l’état de l’artiste au moment où il les a peintes ?

Lire la suite

Le cycle des Nymphéas ou comment voyager avec l’esprit

Pierre-Auguste Renoir, Portrait de Claude Monet, huile sur toile, 85 x 60,5 cm, 1875, musée d'Orsay, Paris. Source: Wikipedia. Licence: réutilisation autorisée sans but commercial.

Pierre-Auguste Renoir, Portrait de Claude Monet, huile sur toile, 85 x 60,5 cm, 1875, musée d’Orsay, Paris.
Source: Wikipedia. Licence: réutilisation autorisée sans but commercial.

     Claude Monet (1840 -1926) est un peintre impressionniste français qui a joué un rôle primordial dans la formation de l’impressionnisme. D’ailleurs son œuvre Impression, soleil levant a donné son nom au mouvement. Il a peint de nombreux paysages et est à l’origine de tableaux célèbres dont la série des Nymphéas où nous traiterons ici de ce que l’on pourrait qualifier du « voyage imaginaire « . C’est-à-dire où Monet donne à voir un paysage presque onirique, sorte d’échappatoire au tumulte de la ville.

     Parlons tout d’abord de la série des Nymphéas. Monet a créé un jardin aquatique avec un étang à Giverny, où il plante entre autres des nénuphars toujours dans l’optique de capter les différentes variations de la lumière. Or en créant cet espace, Monet donne naissance à un paysage poétique, idyllique au caractère japonisant. Lire la suite